Amerik Aventure :  Circuits Guidés et Voyages Autotours au Costa Rica et à travers les Amériques, depuis 1996 !

VOYAGER  AU BRÉSIL

Circuits guidés au Brésil, Amerik Aventure
Écotourisme culturel et circuits guidés
En Amérique Latine et au Canada

PRÉSENTATION

Le Brésil, paradis tropical, synonyme d'évasion ? Pas seulement !
Parlez-en aux amateurs de nature sauvage, qui rêvent de partir vers la forêt amazonienne, le Pantanal (immense marécage, paradis des ornithologues) ou les chutes de l'Iguaçu, sans oublier les 8 000 km de côtes.
BrésilCulture urbaine et culture du corps font de Rio de Janeiro, l'une des capitales mondiales du plaisir de vivre. Dans l'imaginaire du voyageur, les plages de
Copacabana et d'Ipanema, rendues mythiques par les chanteurs de bossa nova,
le disputent aux sambas du carnaval.
Le Nordeste et sa capitale, Salvadore de Bahia, fascinent par la culture
afro-brésilienne, dont les manifestations les plus spectaculaires sont les pratiques
spirituelles du "candomblé" et la "capoeira", affrontement rituel entre la danse et la
lutte.
Destination de rêve, pays du métissage, des rythmes envoûtants et des mélodies nostalgiques, le Brésil est tout cela à la fois, mais il mérite que le voyageur prenne le temps de dépasser les clichés habituellement colportés pour découvrir la richesse humaine d'un pays où précarité et développement technologique se côtoient et s'affrontent chaque jour dans une nonchalante joie de vivre.


DONNÉES

Intitulé officiel : république fédérative du Brésil
Superficie : 8 511 965 km² (16 fois la France)
Population : 172 millions d'habitants
Capitale : Brasília
Peuples et ethnies : descendants de colons européens (55%), mulâtres (38%), descendants d'esclaves africains (6%)
Langue : portugais
Religion : catholique à 70%
Institutions politiques : république fédérale (26 états)

PIB : 1 300 milliards $US
PIB/hab : 7 625 $US
Croissance : 1,2%
Inflation : 7%
Principales activités : mines et métallurgie, industrie des transports, agriculture et agro-alimentaire (soja, café, sucre)
Principaux partenaires : Union européenne, Amérique centrale, Amérique latine, Asie, Etats-Unis


INFORMATIONS PRATIQUES

Visa : pour un séjour de moins de trois mois, les ressortissants français, belges et suisses n'ont pas besoin de visa. Un passeport avec un minimum de 6 mois de validité est exigé, ainsi qu'un billet aller-retour. Les Canadiens, en revanche, devront s'en procurer un avant leur départ.
Santé : risque de dengue, paludisme, méningite, rage, fièvre jaune. L'entrée du Brésil est désormais soumise, pour les voyageurs en provenance de la Guyane française, la Bolivie, la Colombie, l'Équateur, le Pérou et le Venezuela , à l'obligation de vaccination contre la fièvre jaune. L'original du certificat de vaccination est nécessaire.
Décalage horaire : GMT - 3 dans l'Est, le Nord-Est, le Sud et le Sud-Est. GMT - 4 dans l'Ouest. GMT - 5 dans l'extrême Ouest.
Poids et mesures : système métrique
Electricité : attention, elle n'est pas standardisée : 110 (120, 127 !) ou 220V. Vérifiez avant de brancher !

Quand partir:
Le Brésil se visite toute l'année. De décembre à février, période des vacances d'été au Brésil, votre voyage peut s'avérer un peu plus cher et, de Rio jusqu'au Sud, la chaleur peut être étouffante. Mais l'été est aussi la période la plus festive au Brésil.


ENVIRONNEMENT

Situation géographique: Amérique du Sud
Bordé à l'est et au nord par l'océan Atlantique, le Brésil a pour voisins, au nord, le Venezuela, la Guyana, le Suriname et la Guyane française. À l'ouest, ce sont l'Argentine, le Paraguay, la Bolivie et le Pérou, au nord-ouest, la Colombie et au sud, l'Uruguay. Seuls le Chili et l'Équateur n'ont pas de frontière commune avec le Brésil en Amérique du Sud.

Comparatif de superficie:
Le Brésil est le cinquième plus vaste pays du monde. Il fait à peu près trois fois la taille de l'Argentine.

Relief et hydrographie:
Le territoire du Brésil est dominé par deux types principaux de relief : au nord, le bassin amazonien ; au centre-est, le plateau brésilien, vaste zone de hauts plateaux. Celui-ci est délimité au sud et au sud-ouest par la grande plaine alluviale du Pantanal (zone de marécages s'étendant sur 230 000 km2), et à l'est par la plaine côtière atlantique. Le littoral brésilien, long de 9 655 km, présente des contours d'une remarquable régularité, surtout au nord du pays. Cependant, plusieurs échancrures profondes dans la côte constituent d'excellents ports naturels. C'est le cas de Rio de Janeiro, de Salvador et de Recife
Le bassin de l'Amazone occupe plus du tiers du pays. Dans cette zone basse où les rares hauteurs dépassent à peine 150 m d'altitude, le fleuve irrigue une immense plaine marécageuse recouverte de forêts vierges, exemple type de la forêt tropicale. Les difficultés à pénétrer dans cette végétation ont empêché l'exploration de la vallée amazonienne jusqu'à une période récente. Dans le nord de cette région se trouve le massif des Guyanes, dont les contreforts sont constitués par la sierra Pacaraima, la sierra Parima et la sierra Curupira. C'est dans ce dernier massif que se trouve le Pico da Neblina, point culminant du Brésil avec 3 014 m.
De hauts plateaux érodés occupent la majeure partie de la moitié méridionale du Brésil. D'une altitude moyenne de 305 à 915 m, ils sont entrecoupés de chaînes montagneuses et de nombreuses vallées. Généralement parallèle à la côte, le rebord de ces hauts plateaux émerge de façon abrupte de l'océan Atlantique en isolant d'étroites plaines littorales discontinues où se rencontrent les fortes densités de population. Parmi les grandes chaînes du plateau brésilien figurent notamment la Serra da Mantiqueira, la Serra do Mar ou encore la Serra Geral. Leur altitude moyenne est inférieure à 1 200 m, mais plusieurs sommets culminent à des altitudes plus élevées. C'est le cas du mont Bandeira, dans la Serra da Mantiqueira qui atteint 2 890 m ou encore le Pedra Açu à 2 232 m dans la Serra do Mar. La végétation de ces hauts plateaux est essentiellement formée de savane appelée campos.

Plus des deux tiers du Brésil sont drainés par les fleuves Amazone et Tocantins. Le Río de la Plata et ses affluents irriguent également un cinquième du pays et le reste est arrosé par le São Francisco et de plus modestes cours d'eau. L'ensemble formé par l'Amazone et ses immenses ramifications (le Negro, le Japurá, le Putumayo, au nord, le Javari, le Purus, le Juruá, le Madeira, le Tapajós, au sud) ainsi que par le Tocantins constitue un système de navigation fluviale comparable seulement à celui formé par le Mississippi aux États-Unis.
De sa source à Iquitos, au Pérou, à son embouchure sur la côte nord-est du Brésil, l'Amazone est long de 6 400 km. Il est navigable sur 3 700 km par des cargos de haute mer. Dans la zone des hauts plateaux, les principaux cours d'eau navigables sont le São Francisco et le Parnaíba. Le cours du São Francisco est interrompu à 305 km de son embouchure par les chutes de Paulo Afonso, mais, en amont, il est navigable sur plus de 1 368 km. Ses eaux servent également pour l'irrigation. Le Parnaíba, comme tous les cours d'eau traversant les hauts plateaux, a des chutes et des rapides, mais on peut y naviguer sur près de 640 km, soit un peu moins de la moitié de son cours. Les rapides entravent également la navigation sur l'Uruguay. Principal affluent du Rio de la Plata, il sépare le Brésil et l'Uruguay de l'Argentine. 965 km des 1 600 km de son cours, appartiennent au Brésil. Les autres grands affluents du Rio de la Plata sont le Paraguay et le Haut Paraná.

Temps et climat:
En raison de l'immensité du pays, le climat présente des différences notables d'une région à l'autre.
Au nord-ouest, le bassin amazonien connaît un climat équatorial humide, avec des pluies abondantes et régulièrement réparties dans l'année. Cette région est l'une des plus pluvieuses de la planète, avec un niveau annuel de précipitations se situant aux alentours de 2 000 mm. La température, stable tout au long de l'année, est de 26 °C en moyenne.
Le Nordeste subit quant à lui des conditions climatiques extrêmes : le climat y est de type tropical semi-aride, avec des températures pouvant atteindre 40 °C l'été, et des précipitations très faibles (moins de 500 mm annuels). Les mois de sécheresse sont entrecoupés par des périodes (de décembre jusqu'en avril uniquement) où tombent des averses sporadiques. De surcroît, les pluies sont irrégulières d'une année sur l'autre ; elles peuvent certaines années être inexistantes.
Les hauts plateaux, très étendus, offrent des climats variés. À l'est, le climat est subtropical, mais les températures varient en fonction de l'altitude, et il existe de fortes variations thermiques entre la chaleur diurne et la fraîcheur nocturne. Cette région connaît une saison sèche prononcée. À Brasilia, au coeur du plateau brésilien, les températures moyennes sont de 22,3 °C au mois de janvier et de 19,8 °C au mois de juillet. Les précipitations annuelles moyennes sont de 1 553 mm. Dans la région sud-est des hauts plateaux, le climat varie de subtropical à tempéré. À l'ouest, dans le haut plateau du Mato Grosso, les précipitations annuelles moyennes dépassent généralement 1 500 mm ; la saison des pluies s'étend de novembre jusqu'en avril.
Sur le littoral brésilien, le climat tropical domine dans la zone s'étendant du nord du pays au tropique du Capricorne, mais il est modéré par les vents de l'océan. Les précipitations annuelles de cette ceinture côtière varient de 1 041 à 2 286 mm. À Rio de Janeiro, les températures moyennes sont de 28,5 °C en janvier et de
19,6 °C en juillet ; les précipitations annuelles moyennes de 1 172 mm. Au sud du tropique du Capricorne en revanche, le climat est marqué par de fortes variations saisonnières. On enregistre parfois des températures hivernales de - 5,6 °C à l'extrémité sud du pays, où les précipitations moyennes sont inférieures à 1 016 mm par an avec des hivers froids et des précipitations inférieures à 1 000 mm par an.

Faune et flore:
La flore et la faune brésiliennes sont extrêmement riches, particulièrement dans la forêt amazonienne, et renferment par ailleurs de nombreuses espèces endémiques. Un grand nombre d'espèces animales et végétales sont cependant menacées, notamment par la déforestation et l'urbanisation. La forêt atlantique, notamment, a subi une réduction de plus de 90% par rapport à son étendue d'origine, ne subsistant plus que sous la forme d'îlots isolés. L'Union mondiale pour la nature (UICN) recense, sur la Liste rouge des espèces menacées 2000, près de 1 000 espèces menacées à des degrés divers — dont la moitié environ de plantes.
Dans le bassin de l'Amazone, où les précipitations sont abondantes et régulièrement réparties dans l'année (absence de saison sèche), la végétation, luxuriante, consiste en une forêt tropicale dense où la biodiversité est très élevée. Plus d'un million et demi d'espèces végétales y ont été identifiées.
Le Nordeste, aride, est dominé par une formation végétale broussailleuse appelée caatinga. La flore est composée de plantes xérophytes. Les épineux y sont majoritaires. On y trouve également des graminées, des arbustes et des cactus.
La région centrale du plateau brésilien est occupée par une végétation connue sous le nom de cerrado. Dominée par une végétation broussailleuse d'herbes (graminées majoritairement) et d'arbustes adaptés à la sécheresse, elle est ponctuée, de façon éparse, par des arbres de taille moyenne. Malgré l'apparente aridité du paysage pendant la saison sèche, la biodiversité y est importante ; on y recense environ 10 000 espèces végétales différentes, dont près de la moitié est endémique.
Au sud-ouest, la vaste plaine du Pantanal forme un écosystème à part entière, composé de plusieurs types de végétations : marécageuse, tropicale de type amazonien, ou broussailleuse équivalente au cerrado des plateaux
Les côtes présentent des paysages et des écosystèmes très variés, des dunes aux mangroves. Les régions côtières où règne le climat tropical étaient, elles aussi, occupées autrefois par une vaste forêt dense pluvieuse, la forêt atlantique. Aujourd'hui, en raison d'une déforestation intensive, il ne subsiste que 10 % de la surface originelle de cette forêt.

La faune du Brésil est d'une très grande richesse. Deux régions principales présentent un nombre particulièrement élevé d'espèces animales, l'immense forêt amazonienne et le Pantanal. S'il ne peut rivaliser avec ces sanctuaires de la biodiversité, le cerrado abrite pourtant, lui aussi, une grande variété faunistique. Les rivières, lacs et eaux côtières du Brésil abritent une faune aquatique abondante
La faune brésilienne renferme plus de 500 espèces de mammifères. Une trentaine d'espèces de singes peut se rencontrer dans les forêts, parmi lesquelles les ouistitis, le curieux ouakari chauve ou encore les tamarins lions, endémiques du Brésil et menacés d'extinction. Les félins sont notamment représentés par le puma, le jaguar et l'ocelot, et les canidés par le loup à crinière.
On peut également citer, entre autres mammifères remarquables, le pécari, le tapir, l'opossum, le tatou ou le paresseux. Au Brésil vivent également le plus gros rongeur du monde, le cabiai ou capybara (1,30 m de long pour plus de 50 kg), ainsi que la plus grande loutre, la loutre géante (jusqu'à 1,80 m ou 2 m queue comprise). Les rivières du nord-est du pays abritent des lamantins.
La faune aviaire est très riche, avec quelque 1 600 espèces différentes recensées : aras, tinamous, flamants roses ou encore nandou, fou brun, harpie féroce, faucon des moineaux, ou hoazin huppé.
Le Brésil abrite plus de 400 espèces reptiles, dont un nombre impressionnant de serpents, parmi lesquels l'anaconda, le fer-de-lance, le serpent corail et le cascavel, une sous-espèce extrêmement venimeuse du crotale durisse. Une quarantaine d'espèces de tortues (terrestres, d'eau douce et marines) font aussi partie de la faune reptilienne du Brésil, ainsi que les alligators.
Les amphibiens, avec près de 500 espèces représentées, sont également très diversifiés. Entre autres espèces remarquables, on y trouve la plus petite grenouille de la planète, qui n'excède pas 9 mm de long.
On connaît actuellement environ 1 500 poissons d'eau douce, mais leur nombre réel est estimé au double.
Les invertébrés sont également légion au Brésil où ils se comptent par dizaines de milliers d'espèces différentes. Si l'on connaît à l'heure actuelle quelque 70 000 espèces d'insectes, il en existe de façon certaine beaucoup plus (un grand nombre de nouvelles espèces sont découvertes chaque année, notamment sous le couvert de la forêt amazonienne)
.


        Resultats par page :     Type de recherche : au moins un mot tous les mots
Écotourisme et Voyages Culturels au Costa Rica et à travers les Amériques
Aventures enrichissantes, au coeur de la nature et des cultures, depuis 1996 !
Tél. Canada / É.U. (appel sans frais) :
(+1) 866-679-7070  
Tél. France (appel local toutes régions) : (+33) 09 75 17 11 30
Tél. Costa Rica (appel local toutes régions) : (+506) 4000-1935
Retrouvez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter Visionnez nos albums-photos

Copyright © 1998 - 2014  Amerik Aventure S.A.